Visite de travail du MINRESI à l’IMPM

Visite du Minresi au labo de production des réactifs de IMPM

« Au fil des années, grâce à la sollicitude du Président de la République, S.E. Paul BIYA, mise en oeuvre par le Gouvernement, toute la recherche scientifique a effectué une mue que nous constatons aujourd’hui avec les réalisations de l’IMPM. »

Dr. Madeleine Tchuinté, Ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation, Yaoundé, 25/10/2017

Le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation, Dr. Madeleine Tchuinté, a effectué une visite de travail sur le site de l’IMPM à Ngoa-Ekellé, Yaoundé, le 25 octobre 2017. Cette visite rentre dans le cadre de sa mission régalienne de garant de la bonne mise en oeuvre de la politique gouvernementale au sein des instituts de recherche placés sous la tutelle de son département ministériel. 

Cette visite a également permis à la tutelle technique de l’IMPM de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation des infrastructures de cet institut, dans le cadre de la mise en oeuvre de la seconde phase du contrat-plan entre l’Etat du Cameroun et l’IMPM. Ce contrat-plan, consenti pour une durée de quatre ans dans sa première phase de mise en oeuvre entreprise en 2007, et trois ans dans la seconde phase exécutée dans la période de 2015 à 2017, devrait permettre à l’IMPM de réhabiliter ses infrastructures, de renforcer ses équipements scientifiques et de relever son plateau technique afin de redynamiser ses activités de recherche.

Le CREMER new look

La première étape de la visite a concerné le bâtiment abritant les laboratoires du centre de recherches sur les maladies émergentes et réémergentes, le CREMER. Il s’agit d’un imposant édifice dont le Minresi a apprécié la magnificence. Aussi a-t-elle adressé ses félicitations au directeur de l’IMPM, Pr. Jean-Louis Essamé Oyono, et exhorté les chercheurs à utiliser à bon escient les infrastructures ainsi rénovées et modernisées.

Lors de ma première visite à l’IMPM en mars 2008, cette institution
présentait d’énormes difficultés infrastructurelles, techniques
et financières, la plaçant dans une position inconfortable
et incapable de réaliser de manière sereine les missions de
service publique qui lui ont été confiées.
[…] Le Gouvernement de la République a fait d’énormes sacrifices
pour sa réhabilitation. Aussi, il faudrait que vous, chercheurs,
appréciiez à juste mesure ces sacrifices et que la
recherche puisse tirer profit des missions que vous allez dorénavant
réaliser.

Ce bâtiment abrite principalement le laboratoire de virologie/VIH IMPM-CREMER-IRD. Ce laboratoire pointu soutenu par l’Institut de recherche pour le développement, est accrédité par l’Organisation mondiale de la Santé comme laboratoire de référence pour l’étude de la résistance du VIH aux ARV, le premier  laboratoire ayant cette certification en Afrique francophone.

L’usine de production des réactifs

La seconde étape de la visite a conduit le Minresi au centre de production et de commercialisation des réactifs et tests de dépistage rapides, CAMDIAGNOSTIX. C’est dans ce centre de production que l’IMPM a logé l’unité biotech de production des réactifs d’hématologie et de biochimie, fruit du transfert de technologie entre l’IMPM et la société française de réactifs et d’instruments, SFRI. Le ministre a pris connaissance de l’ensemble des équipements déjà installés et prêts à entrer en fonction pour la production effective des réactifs. Le Minresi s’est également fait expliquer les différentes étapes de fabrication, de conditionnement et de stockage desdits réactifs.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *